Pourquoi avons-nous peur du hasard ?

Le hasard est la “rencontre » de deux séries causales indépendantes. Cournot

Nous avons peut-être peur de ce mot parce qu’il renvoit à notre sentiment d’impuissance et de vulnérabilité. Il est angoissant de voir comment certaines rencontres apparemment anodines ont le pouvoir de transformer une vie…

1 commentaire

  1. La peur du Hasard est une peur irrationnelle qui vient du fait que nous voudrions tellement tout contrôler…Pourtant le hasard est source de vie et de connaissance ! Nous aurions beaucoup à tirer de ce fait, c’est à dire apprendre à laisser les choses aller naturellement…car après tout…même si nous ne l’intégrons pas, la magie du hasard continue d’opérer…ne pas l’accepter nous priverait de saisir les multiples occasions..

    En science comme dans la vie de tous les jours …dans l’infiniment petit et l’infiniment grand ….

    Pour ma part, le hasard a une place très importante dans ma vie. Toutes mes découvertes importantes ou rencontres déterminantes furent le fruit d’un bienheureux hasard…

    J’appelle ça des ‘moments magiques’ et ça permet de lâcher prise’ à certain moment…

    Maintenant le Hasard dans l’oeuvre de Poincaré..comme quoi …

    ——-Le «chaos déterministe» —–

    Le point de départ de la théorie du chaos est le problème à 3 corps qui consiste à étudier le mouvement de trois corps en interaction gravitationnelle, comme par exemple le système { Soleil – Terre – Lune}, supposé isolé du reste de l’univers.
    Le résultat inattendu dégagé par Poincaré altère une conviction bien enracinée selon laquelle les Systèmes dynamiques, typiquement ceux de la Mécanique céleste, évoluent de façon parfaitement déterministe. En effet dans le cas de solutions doublement asymptotiques, une variation minime des conditions initiales ne permet plus de prévoir l’évolution du système, dont le comportement semble alors régi par le seul hasard.

    Citation
    Poincaré dans un passage devenu célèbre :
    «Une cause très petite, qui nous échappe, détermine un effet considérable que nous ne pouvons pas ne pas voir, et alors nous disons que cet effet est dû au hasard. Si nous connaissions exactement les lois de la nature et la situation de l’univers à l’instant initial, nous pourrions prédire exactement la situation de ce même univers à un instant ultérieur. Mais, lors même que les lois naturelles n’auraient plus de secret pour nous, nous ne pourrions connaître la situation initiale qu’approximativement. Si cela nous permet de prévoir la situation ultérieure avec la même approximation, c’est tout ce qu’il nous faut, nous disons que le phénomène a été prévu, qu’il est régi par des lois ; mais il n’en est pas toujours ainsi, il peut arriver que de petites différences dans les conditions initiales en engendrent de très grandes dans les phénomènes finaux ; une petite erreur sur les premières produirait une erreur énorme sur les derniers. La prédiction devient impossible et nous avons le phénomène fortuit».

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s